24
Jan
10

Ô rage ! Ô désespoir !

Attention: ceci est un billet d’humeur, j’y exprime mon avis personnel (et je ne l’impose pas, merci de noter la nuance) . Inutile donc de m’insulter, de DDoS ma maison ou de m’envoyer des cadavres de poneys par La Poste. Vous pouvez toutefois exprimer (on n’oublie pas la nuance) poliment le votre  dans les commentaires ou sur toute autre plateforme de blog, par contre si vous pouviez ranger vos points Godwin… Merci !

 

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis quelques jours Megaupload n’est plus (si vous n’êtes pas au courant pensez à sortir de votre grotte de temps en temps, au moins pour aérer :)) et que cette “assassinat” perpétré par le FBI (rien que ça) a provoqué le déclenchement d’une guerre sans merci (comment ça je m’emballe ? :)) opposant  des internautes plus ou moins “anonymes” à toute entité ayant contribué de près ou de loin à cette coupure: FBI, Maison Blanche, Hadopi, RIAA, MPAA…

Bien que l’action du FBI, à savoir saisir des serveurs sans aucune forme de procès soit proprement hallucinante,  je dois avouer que la contre attaque me laisse perplexe car je n’arrive pas à comprendre quel intérêt tout cela peut avoir pour notre joujou commun qu’est Internet.

Un intérêt technique ?

L’outil principalement utilisé (il y en a sûrement d’autres) s’appelle LOIC pour Low Orbit Ion Canon (*piouuuuuushhh*), qui doit sûrement son succès à sa simplicité d’utilisation. L’utilisateur fournit une URL et un bouton suffit pour lancer des requêtes en boucle sur le serveur victime. Alors certes, quand des centaines, voir des milliers de personnes l’utilisent en même temps la machine ciblée calanche rapidement, mais le procédé est extrêmement rudimentaire (dois-je préciser que Korben  arrive à reproduire la même chose en envoyant un simple lien sur Twitter ?).

Intérêt technique:  euh *joker* ? 🙂

 

Un intérêt politique ?

La plupart des attaques ont été lancés sur des sites institutionnels, des trucs loins d’être critiques qui ne servent globalement à rien à part afficher un peu de propagande. Honnêtement, vous pensez que ça fait chier les majors que le site de la RIAA soit inaccessible pendant 2 jours ? Vous pensez que le FBI a réveillé Robert Mueller pour monter une cellule de crise ? Comme dirait @_fyr, m’est avis que tout ça lui en touche une sans faire bouger l’autre.

Je pense sérieusement que les personnes les plus emmerdées du week end ont du être les pauvres admin systèmes d’astreinte devant gérer tout ce bordel avec les moyens qu’on leur a donné. Dans le meilleur des cas un équipement couillu posé en frontal des équipements leur aura permis de tenir, les autres ayant comme seule option de tourner en rond en levant les bras au ciel.

Intérêt politique: euhh bah enfin voilà quoi…

 

Un intérêt médiatique ?

Jusque là il faut reconnaître que oui. La presse raffolant de  toutes ces histoires de “hackers” qui font du clic, toutes ces attaques ont fait les gros titres de beaucoup de médias depuis quelques jours, même si une grande majorité des articles raconte de grosses conneries…

Mais attention, la ligne rouge a été franchie, car après un édito neuneu et ultra provoc comme Christophe Barbier en a le secret, le site de l’Express a été rendu inaccessible pendant quelques minutes par un groupuscule non identifié (les Anonymous Français niant être à l’origine de cette attaque), et donc, la presse, qui était plutôt sympathique avec le mouvement risque de changer son fusil d’épaule.

Intérêt médiatique: mitigé !

 

Sauf que …

… dans tout ça quid des libertés sur Internet ? La bio Twitter d’@Anonops annonce fièrement “We are fighters for Internet freedom”, en lisant ceci je ne peux m’empêcher de penser à cette citation extraite du film “Lord of war”:

“Every faction in Africa calls themselves by these noble names – Liberation this, Patriotic that, Democratic Republic of something-or-other… I guess they can’t own up to what they usually are: the Federation of Worse Oppressors Than the Last Bunch of Oppressors. Often, the most barbaric atrocities occur when both combatants proclaim themselves Freedom Fighters.”

Ben oui, je ne sais pas vous mais un combattant de la liberté qui passe son temps à couper le sifflet de ses opposants par tous les moyens ça me surprend quand même.

Ajoutons là dessus que ces “factions” Anonymous sont de plus en plus composées de gamins de 15 ans attirés par le monde des “hackers” à qui on promet sur différents sites (vu sur Facebook, sur des blogs ou autre) qu’ils ne risquent absolument rien à lancer le fameux LOIC depuis la box de leurs parents… Ces gamins comprendront peut être qu’ils ont été dupés (ou qu’ils n’ont pas été assez curieux) en se faisant tirer du lit à 6h par des flics hargneux envoyés par le FBI qui aura pris soin de collecter les adresses IP des attaquants…

Pour rappel, en droit Français, le fait d’entraver ou de fausser le fonctionnement d’un système de traitement automatisé de données est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende“, contrairement à ce que j’ai pu lire sur Twitter ces actes ne sont pas légalement anodins.

Par ailleurs que se passera-t-il quand un “anon” un peu moins scrupuleux injectera une backdoor dans une version de LOIC ? Arroseurs arrosés ? Et ne pensez vous pas que ces actions confortent des gens comme Muriel Marland Militello ou même Nicolas Sarkozy dans leurs envies de régulations et de filtrage généralisé d’Internet ?

 

Mode bisounours: ON

Chers colocataires d’Internet, nous avons tous la possibilité de cultiver notre petite parcelle d’informations. Pourquoi ne pas plutôt profiter des possibilités offertes par ce réseau pour développer vos idées et vos opinions plutôt que d’empêcher certains de le faire ? S’il fallait DDoS tous les cons, et partant du principe qu’on est tous le con de quelqu’un, nous ne serions pas nombreux sur ce réseau.

Vous pensez que les lois HADOPI, LOPPSI et SOPA  sont des conneries ? Alors parlez en sur un blog, expliquez à vos amis ou votre famille combien ces lois sont dangereuses ! Traduisez des vidéos, ou des infographies, donnez du temps à une association, mais par pitié, NE CASSEZ PAS LE JOUJOU !

Vous (nous ? ils ?) pourriez (pourrions, pourraient) le regretter amèrement…

 

Heat Miser

10 Commentaires:
  1. Marc :-) 24 Jan, 2012

    First

  2. Heat Miser 24 Jan, 2012

    Dis donc t’es pas au lit jeune padawan ? 🙂

  3. pad 24 Jan, 2012

    T’as plus qu’a t’incruster a un 20h pour lire ta prose 😉

  4. elitis 24 Jan, 2012

    perso je trouve le DDoS d’un site comme celui de justice.gov
    complètement débile.
    Mis à part le faite de montrer qu’il ne sont pas content, ce moyen de “hack” n’a aucune grande répercussion au niveau argent que sa soit par la bourse ou une quelconque perte d’argent.
    En gros : DDoS amazon > ok
    DDos justice.org > Fait rien sauf rendre un site peu consulté inaccecible et qui n’est la que pour informer…
    Un defacage voir un dump de la BDD auai surement eu plus d’effet…mais sa..un kevin de 15ans ne sait pas faire..

  5. fo0 24 Jan, 2012

    Je ne veux pas faire mon vieux con mais, pourquoi s’offusquer aujourd’hui des actions d’anonymous qu’ils mènent depuis 1 ans environ de façon hyper-mediatisé ?
    A titre perso je ne participe pas à ce genre d’actions mais le comprend comme des cyber-manifestations (bloquer des trains, des autoroutes etc..) illégales aux yeux de la loi je le rappel.
    Le coup de la backdoor dans Loic déjà aborder moult fois il y a 6 mois avec plein d’autres scénarios en veux-tu en voilà.
    Chacun mène ses actions comme il le souhaite avec ces petits moyens, laquadra pour le lobbying, telecomix avec du datalove, EFF … etc bref ils font tous des CHOSES.
    Les anonymous outre le ddos ont une force de communication indéniable et s’en servent toujours à bonne escient (optunisia, egypte ect..).
    Ensuite les gens ne se reconnaissant pas dans ce type de mouvement peuvent en rejoindre d’autre voir en créer un, y a de la place pour tous.

  6. Heat Miser 24 Jan, 2012

    Je me suis toujours offusqué de ces campagnes de DDoS que je trouve anti constructive, elles ont juste pris de l’ampleur ces derniers jours, d’où ce billet.

    Comme tu le dis toi même les Anon s’illustrent sur des actions qui vont dans le sens de la liberté d’expression pour des peuples qui en sont privés, c’est pourquoi je ne comprends décidément pas ces campagnes de DDoS dont le principe même va à l’encontre de la liberté d’expression.

    Il y a de la place pour tous oui, mais pkoi donner dans le destructif ? De mon point de vue, cela ne donne pas une bonne image de tous ces mouvements…

  7.            24 Jan, 2012

    elitis -> Tu oublis qu’Amazon est surtout un énorme fournisseur de cloud/CDN. DDoS Amazon serait :

    – Largement impossible avec la puissance de DDoS des Anonymous
    – Rendrait beaucoup trop de choses down

  8. fo0 24 Jan, 2012

    Je peux te filer une clé assez simple, sans ddos, aucune visibilité médiatique (la faute aux médias), donc sans visibilité médias les messages tournent mais que dans un cercle restreint sans alerter le grand publique.
    Ils l’ont très bien compris et l’utilisent.

  9. amnesic 25 Jan, 2012

    J’avoue qu’étant plutôt “bisounours” par nature et/ou par choix (c’est moins déprimant je trouve 😉 ) je voyais toujours ces campagnes de DDoS comme dangereuses pour cet outil merveilleux qu’est Internet. Mais j’avoue que l’article de Benjamin Bayart que je cite :
    “Ce que font les Anonymous, qui ne sont pas des hackers brillants, c’est le plus souvent de l’ordre du sit-in : plusieurs milliers de personnes consultent en boucle, aussi vite que leur connexion au réseau le permet, un même site, qui s’effondre sous un trop grand nombre de demandes. Ce qu’on appelle un DDoS. C’est de l’ordre de la manifestation : pas forcément fin, pas avec des slogans pointus politiquement, mais une marque nette d’un problème. On peut dédaigneusement se dire que des gens dont les idées sont si courtes qu’elles tiennent sur une banderole n’ont rien à dire. Ils ont en général au moins une compréhension”instinctive” de ce qui leur arrive, même si tous ne mettent pas forcément cette compréhension en mots.

    Les anonymous sont des manifestants, puissants parce que nombreux, mais pas forcément très fins dans leurs actions. Les hackers, quand ils agissent plus finement, sont un groupe bien plus éduqué, mais par forcément versés dans le discours politique ou les grandes phrases : un bon LOL vaut bien des discours.”

    Me font voir les choses un peu différemment maintenant.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/anonymous-gamins-bricoleurs-etat-megaupload-hackers-attaque-cyberespace-benjamin-bayart-273658.html

  10. […] ce dernier billet du blog Heat Miser, c’est d’immaturité dont sont accusés les Anonymous. Et cet argument n’est pas isolé. Il […]

Commenter




Celadon theme by the Themes Boutique